De la contre-révolution à la réforme préventive

“Si cette renonciation des nobles à leurs privilèges s’était produite quelques années plus tôt, la Révolution eût sans doute été évitée, mais elle s’effectua plus tard. Céder seulement quand on y est forcé ne fait qu’accroître les exigences de ceux auxquels on cède. En politique, il faut savoir prévoir et concéder longtemps avant d’y être obligé”: Gustave Le Bon, La révolution française et la psychologie des révolutions, page 124.

S'abonner à Réforme