CILE
#CILE2017 All The Participants

Les 18 et 19 mars 2017 prochains à Doha (Qatar), le Centre de Recherche sur la Législation Islamique et l'Éthique tiendra sa 5e Conférence Annuelle Internationale intitulée :

Éthique du Conflit et de la Résistance : Vers une approche critique du Jihad et de la Guerre Juste

Nous vous laissons découvrir la liste complète des conférenciers (par ordre chronologique de la Conférence):

Mgr Miguel Ángel Ayuso Guixot

L'archevêque Miguel Ángel Ayuso Guixot est né le 17 juin 1952 à Séville en Espagne. Le 30 juin 2012, le pape Benoît XVI le nomme secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux alors dirigé par le cardinal Jean-Louis Tauran. Le dimanche 24 janvier 2016 au cours du 1er forum des penseurs arabes, il rappelle que « pour lutter contre l'extrémisme, nous devons nous engager dans un dialogue sincère ». Le pape François décide de l'élever à la dignité épiscopale le 29 janvier 2016 en lui conférant le siège titulaire de Luperciana. Il est consacré évêque conjointement avec le nouveau nonce apostolique Peter Brian Wells par le pape François en la Basilique Saint-Pierre le 19 mars 2016. Il a travaillé comme missionnaire en Égypte et au Soudan jusqu'en 2002. Il a obtenu une licence en études arabes et islamiques de l'Institut pontifical d'études arabes et islamiques (PISAI) à Rome en 1982 et un doctorat en théologie dogmatique de l'Université de Grenade en Espagne, en 2000. À partir de 1989, il est professeur d'études islamiques à Khartoum, au Soudan, puis au Caire, en Égypte, avant de rejoindre le PISAI, dont il est finalement nommé recteur. Il a présidé plusieurs réunions sur le dialogue inter-religieux en Afrique, plus précisément en Egypte, au Soudan, au Kenya en Éthiopie et au Mozambique. Il a également écrit plusieurs livres et a été publié dans des revues internationales. Il parle couramment l'espagnol, l'arabe, l'anglais, le français et l'italien.

 

Pr Tariq Ramadan

Directeur

Tariq Ramadan est Professeur d’Études islamiques contemporaines à l’université d’Oxford (Oriental Institute, St Antony’s College-) et il enseigne également à la Faculté de Théologie d’Oxford. Il est Professeur invité à la Faculté d’Études islamiques (Qatar), à l’Université Mundiapolis (Maroc), où il enseigne la philosophie. Il est par ailleurs Senior Research Fellow à l’université de Doshisha (Kyoto, Japon), et Directeur du Centre de Recherche sur la Législation Islamique et l’Éthique à Doha (Qatar). Il possède une maîtrise en philosophie et littérature françaises, et un doctorat en islamologie-arabe de l’Université de Genève. Il a suivi une formation intensive en études islamiques classiques avec des savants de l’Université Al Azhar du Caire, et obtenu 7 ijazat (autorisation d’enseigner) dans sept disciplines différentes. Il contribue par ses écrits et ses interventions au débat sur la question des musulmans d’Occident, ainsi qu’au renouveau dans les societies majoritairement musulmanes. Expert consultant dans diverses commissions attachées au Parlement Européen. Il participe activement au travail associatif aussi bien qu’académique dans les domaines de la théologie, l’éthique, la justice sociale, l’écologie et le dialogue interreligieux. Il est également Président de l’organisation (groupe de réflexion et d’action) European Muslim Network (EMN) à Bruxelles. Il est membre de l’Union Mondiale des Savants Musulmans. Derniers livres parus en français : « Islam, la Réforme Radicale, Ethique et Libération », Presses du Châtelet, Septembre 2008, « L’Autre en Nous, Pour une philosophie du pluralisme », Presses du Châtelet, Avril 2009, « Mon Intime Conviction », Presses du Châtelet, Septembre 2009, « L’Islam et le Réveil arabe », Presses du Châtelet, Novembre 2011, « Au péril des idées » avec Edgar Morin, Presses du Châtelet, Mars 2014.

 

Ch. Chauki Lazhar

Directeur Adjoint

Chauki Lazhar (né en Belgique en 1980) est actuellement Directeur-adjoint du Centre de Recherche sur la Législation Islamique et l’Ethique (CILE) à l’Université Hamad Bin Khalifa, Qatar. Il est également membre de l’Union Internationale des Savants Musulmans (UISM) et professeur de Sciences islamiques appliquées à l’Institut CIET de Gand, Belgique et à l’Institut Ibn Taymiyya en France. Il a étudié les sciences islamiques en France de 2003 à 2010 à l’Institut Européen des Sciences Humaines de Château-Chinon et Paris, où il a aussi mémorisé l’intégralité du Coran. Il a obtenu sa licence de Sharia et Théologie avec mention très bien et son master en Fiqh et Usûl al-Fiqh avec mention excellent, et il est actuellement doctorant en Jurisprudence et Objectifs supérieurs de la Sharia. Chauki Lazhar a enseigné dans plusieurs instituts en Belgique et en France depuis 2007. En 2012, il était maître de conférences en Sciences islamiques au Group T. International University College de Louvain, Belgique. Il a enseigné un grand nombre de cours allant du droit musulman à la théologie, à l’exégèse coranique (Tafsir), aux fondements du droit et de la jurisprudence islamiques (Usûl al-Fiqh), aux objectifs de la législation islamique et aux études sur le Coran et les hadîth. Chauki Lazhar travaille sur de nombreux thèmes de recherche dans le domaine des études islamiques, en particulier la théologie musulmane, la spiritualité, le droit et la pensée.

 

Dr Fethi Ahmed

Coordinateur de Recherche

Dr Fethi est un citoyen néo-zélandais d’origine tunisienne ayant terminé ses études en sociologie et études islamiques à l'étranger. Il a obtenu  son  Maîtrise en sociologie appliquée et en statistique en 1992, son Master spécialisé en études islamiques en 1997 et son Doctorat en sociologie politique en 2003. Il est aussi titulaire de certificats en gestion de petites entreprises, Traité de Waitangi, en langue et études malaysiennes. Il parle arabe, anglais, français et malais. Il a enseigné à l’Université internationale islamique de Malaisie en tant que professeur-adjoint. Il a également travaillé à l’Université d’Auckland (Nouvelle-Zélande) en tant que conseiller des étudiants étrangers, consultant et conférencier occasionnel. Il a ensuite été directeur académique de la mission culturelle d’Arabie saoudite à Auckland. Le Docteur Fethi a participé en plusieur événements publics en Nouvelle-Zélande, en Australie, en Malaisie, en Tunisie et a Qatar. Et dans le domaine to volontariat il a été  le Président de l’Organisation Al-Manar, le Directeur du Centre d’Education et de Développement et le producteur et présentateur de l’émission de radio anglais-arabe Noor en Nouvelle-Zélande. Le Docteur Fethi a donné de nombreuses conférences spécialisées et séminaires et a pris part à un grand nombre de congrès et ateliers internationaux. Il est également l’auteur de nombreuses publications. Son principal domaine de recherche concerne les questions contemporaines dans la sociologie et les sociétés musulmanes, l’éthique appliquée et la pensée et la civilisation islamiques. Le Docteur Fethi croit  que la connaissance est le pouvoir et que l’éthique est primordiale.

 

Dr El Mokhtar Al Ahmer

Chercheur

Le Docteur Mokhtar Lahmer est né à Safi au Maroc. Il est chargé de recherche au CILE. M. Lahmer a obtenu son baccalauréat sciences expérimentales en 1993. En 1999 il a obtenu une licence d’Etudes islamiques de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Université Chouaib Doukkali avec un mémoire sur la participation politique. Il a obtenu en 2001 son master en Etudes islamiques, option méthodologie de la recherche en sciences islamiques,  à l’Université Mohammed V avec un mémoire intitulé : « La méthode de raisonnement d’Averroès dans son ouvrage Bidayat al-Mujtahid wa nihayat al-muqtasid ». En 2011 il a soutenu sa thèse de doctorat sur « Les contrats d’adhésion dans la jurisprudence islamique et le droit civil : étude comparée ». Ses domaines de recherche concernent la politique juridique et la finance islamique ; il est également l’auteur de plusieurs contributions, publiées ou non. Ce chercheur a derrière lui une carrière de plus de dix ans auprès de différents organismes universitaires et centres de recherche. Il a été chercheur au bureau du Docteur Yusuf Al-Qaradawi pendant six ans, avec pour tâche de fournir un appui académique à l’administration centrale de l’Union internationale des Savants musulmans (UISM) ; il a été directeur financier de cette organisation pendant deux ans (2011-12) et responsable de la coordination pendant deux ans également (2013-14). Il a été pendant deux ans (2008-09) contributeur et journaliste pour le journal qatari Al-Arab pour lequel il a créé une page de finance islamique et a rédigé des articles universitaires dans différents domaines. Il est titulaire d’un diplôme de présentation des émissions de débat et des informations télévisées du Centre de formation et de développement des médias d’Al Jazira (juin 2012).

 

Dr. Emad El-Din Shahin

Dr. Emad El-Din Shahin est le doyen de la Faculté d’Études Islamiques (CIS) de l’Université Hamad Bin Khalifa au sein de Qatar Foundation. Auparavant, il a été nommé professeur visiteur distingué d’études arabes et islamiques, titulaire de la chaire Hasib Sabbagh, et professeur invité de sciences politiques à l'Université de Georgetown, aux États-Unis. Dr. Shahin est titulaire d'un doctorat de l’École d'Études Internationales Avancées de Johns Hopkins, d’une maîtrise ès lettres et d’une licence ès lettres de l'Université Américaine du Caire, en Égypte. Il a également été professeur dans quelques-unes des universités les plus prestigieuses du monde, dont Harvard, Notre Dame, George Washington et Boston. De plus, il a été nommé chercheur visiteur distingué à l'Université de Columbia et chercheur en politiques publiques au Centre International Woodrow Wilson pour la Recherche de Washington DC. Dr. Shahin est l'auteur, co-auteur et co-éditeur de six ouvrages et il a, en outre, publié plus de 50 recherches dont des articles de revues, des chapitres de livres et des entrées d'encyclopédie. Enfin, il est le rédacteur en chef de l'Encyclopédie d'Oxford sur l'Islam et la Politique (Oxford Encyclopedia of Islam and Politics) et co-éditeur, avec John L. Esposito, du Manuel d'Oxford sur l'Islam et la Politique (The Oxford Handbook of Islam and Politics).

 

1er PANEL: Repenser le Jihad et la Guerre Juste

 

Dr Ibrahim Mohamed Zein

Le Dr Ibrahim Mohamed Zein est actuellement professeur d'Etudes islamiques et de religions comparées à la faculté d'Etudes islamiques de l'Université Hamad Bin Khalifa, au Qatar. Auparavant, il avait exercé la fonction de doyen de la Faculté des sciences juridiques islamiques et sciences humaines, ainsi que de l'Institut international de la pensée et civilisation islamiques à l'Université internationale islamique de Malaisie (IIUM), à Kuala Lumpur. Il est détenteur d’une licence ès lettres en philosophie (obtenue avec mention), et délivrée en 1980 par l’Université de Khartoum, d’une maîtrise ès lettres en philosophie, décrochée à la même université en 1984, d’une autre maîtrise ès lettres en religion, obtenue en 1986 à l’Université Temple, de même que d’un doctorat en philosophie de la religion soutenu en 1989 à la même université. D’autre part, le Dr Ibrahim M. Zein est l’auteur de nombre d’articles et d’études critiques. En outre, les fonctions qu’il a assumées en tant qu’enseignant et responsable administratif et académique chargé d’encadrer et de superviser les programmes d'études islamiques et de recherches universitaires de troisième cycle lui ont permis d’exercer un impact certain dans ce domaine. Son premier livre, intitulé Al-sultah fi fikr al-muslimin [L’autorité dans la pensée des musulmans] a été publié en 1983.

 

Dr Colm McKeogh

Dr. Colm McKeogh est maître de conférences à l’Université de Waikato, en Nouvelle-Zélande. Il a étudié les sciences politiques au Trinity College de Dublin et d’études stratégiques à l’Université d’Aberystwyth. Actuellement, il dispense des cours sur les grands philosophes et les religions à des étudiants en sciences politiques à Hamilton. Dr. McKeogh est un théoricien politique dont les recherches portent sur les réactions religieuses vis-à-vis de la violence politique. Il étudie en particulier la contribution des religions aux conceptions profondes et complexes du bien-être individuel et social qui sous-tendent nos communautés, nos systèmes de gouvernement, ainsi que l’usage de la contrainte destinée à les entretenir et à les faire évoluer. Parmi ses innombrables ouvrages, nous pouvons citer: “The Political Realism of Reinhold Niebuhr: a Pragmatic Approach to Just War” (Le réalisme politique de Reinhold Niebuhr : vers une approche pragmatique de la guerre juste), publié aux éditions Macmillan en 1997, “Innocent Civilians: The Morality of Killing in War” (Les civils innocents : le sens moral du meurtre en temps de guerre), publié aux éditions Palgrave en 2002, et “Tolstoy’s Pacifism” (Le pacifisme de Tolstoï), publié aux éditions Cambria en 2009. Son projet de recherche actuel porte sur le témoignage de paix de la Société religieuse des Amis (Quakers).

 

Dr Zakaria Seddiki

Dr. Zakaria Seddiki est diplômé de la Faculté de Charia de l’Université Al-Azhar et détient un doctorat obtenu de la Sorbonne sur la notion de martyre en Islam. Il est le fondateur et le directeur de l’Institut Musulman d'Enseignement à Distance (IMED), le président de la Commission de Surveillance de la Charia sur les transactions financières en France, et travaille par ailleurs comme conseiller auprès de certaines organisations. Parmi ses innombrables travaux, il a supervisé la correction de la traduction française du sens du Coran et du Commentaire Abrégé du traditionniste et exégète Ibn Kathir (deux ouvrages déjà publiés). Il a également établi l’édition critique du livre Sharh al-ouyoun fi sirat al-amin al-ma’moun, rédigé par le théologien égyptien médiéval Ibn Sayyid Al-Nas (ouvrage publié). En outre, il a publié l'ouvrage La théorie de l’évolution, le Coran en français, dans le cadre des travaux de l’une des conférences organisées par l’Université de Louvain-la-Neuve en Belgique, et une étude sur les règles religieuses régissant les sacrifices d'animaux, parue en français dans la revue de l'Institut Européen des Sciences Humaines de Paris (Les dispositions sur les sacrifices selon les différentes doctrines). De plus, il a participé à plusieurs conférences et séminaires internationaux organisés en Algérie, en France, en Belgique, en Grande-Bretagne, en Suède, au Canada, en Égypte, au Sénégal et en Afrique du Sud. Il s'intéresse aux grandes questions de la pensée islamique en général, et aux questions liées au renouveau religieux en particulier, surtout à travers l'examen des innovations modernes introduites dans la jurisprudence sur le comportement.

 

Dr Mu'taz A. Al Khatib

Professeur assistant de Méthodologie

Le Docteur Al-Khatib est actuellement professeur adjoint de méthodologie et éthique au CILE. Il a suivi un cursus d’études islamiques à Damas (licence, 1997) et de littérature arabe à l’Université Al-Azhar du Caire (licence, 1998). Il a obtenu un master en 2002 et un doctorat en 2009 avec une thèse sur « La critique textuelle des hadîth : étude des méthodes des traditionnistes (muhaddithûn) et des théoriciens du droit (usûliyyûn) » (publiée à Beyrouth en 2011). Al-Khatib a été membre fondateur du Multaqâ al-Fikrî li al-Ibda` (Forum intellectuel pour l’innovation) (1999) et présentateur de l’émission La sharia et la vie, sur la chaîne Al-Jazeera (2004-2013). Il a été rédacteur en chef de la section « Islam et affaires contemporaines » du site IslamOnline.net (2003-2008). Il a été professeur invité au ZMO à Berlin (2006), et chercheur invité au Forum Transregionale Studien, Berlin (2012-2013). Le Docteur Al-Khatib a été chargé de cours à l’Université islamique de Beyrouth et à l’Université du Qatar. Il a donné des conférences dans de nombreuses institutions universitaires de renom telles que l’Université de Californie-Berkeley, Boalt Hall School of Law, l’Université de Princeton, l’Institut d’études transrégionales contemporaines sur le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’Asie centrale, l’Université Louis-et-Maximilien, Institut du Proche et Moyen-Orient (Munich) et l’Université d’Osnabrück (Allemagne). Il écrit des critiques pour un certain nombre de revues dont Islamization of Knowledge (Institut International de la Pensée islamique), Journal of al-Tajdîd (Université islamique internationale de Malaisie) et pour le Centre arabe pour la recherche et l’étude des politiques (Qatar). Al-Khatib a rédigé ou dirigé plusieurs ouvrages et une vingtaine d’articles universitaires sur la critique du hadîth, les méthodes d’interprétation islamiques, l’histoire de la pensée musulmane et le droit musulman. Il est également l’auteur de nombreux articles de presse pour des journaux et revues en langue arabe, en particulier Al-Hayât, Wajhat Nazar et al-Manâr al-Jadîd. Pour voir ses podcast vidéos (seulement en Arabe), cliquez ici.

 

2e PANEL: Moyens Pacifiques et Moyens Violents: Vers une Paix Juste

 

Dr Mohammed Ghaly

Professeur d'éthique biomédicale et d'Islam, Directeur de l'équipe académique

Mohammed Ghaly est actuellement professeur d’islam et éthique biomédicale au Centre de Recherche sur la Législation Islamique et l’Ethique (CILE) à l’Université Hamad Bin Khalifa, Qatar. En 1999, il a entrepris un cursus d’études islamiques en anglais à l’Université d’al-Azhar au Caire, Egypte où il obtenu sa licence avec mention bien. En 2002, il a obtenu un master en études islamiques, également avec mention bien, à l’Université de Leyde, Pays-Bas et en 2008 il a obtenu son doctorat à la même université. De 2008 à 2013, Ghaly a enseigné à l’Université de Leyde, principalement le droit musulman et l’éthique. Depuis 2011, Ghaly est membre du corps enseignant du programme Erasmus Mundus, le master de bioéthique européen co-organisé par plusieurs universités européennes. En 2012, l’Organisation des Pays-Bas pour la Recherche scientifique (NWO) a attribué au Docteur Ghaly la prestigieuse subvention VENI (2012-2016) pour poursuivre des recherches sur « l’islam et l’éthique biomédicale ». Au cours de sa carrière universitaire, les recherches et les publications du Docteur Ghaly ont porté sur un large éventail de sujets dans le domaine des études islamiques, particulièrement la théologie musulmane, le droit musulman et l’éthique biomédicale. Outre son ouvrage Islam et handicap : points de vue de la théologie et de la jurisprudence (Routledge : 2010), Ghaly a publié dans des revues réputées aussi bien dans le domaine des études islamiques que de la bioéthique, en particulier Islamic Law and Society - Journal of Religion, Disability and Health - Zygon: Journal of Religion and Science et Bioethics. Ghaly est le rédacteur invité des deux numéros spéciaux consacrés à « L’islam et la bioéthique » respectivement par Zygon (Septembre 2013) et par Bioethics (Février 2014). Pour voir ses podcast vidéos, cliquez ici.

 

Sheikh Abouzaid El Mokrie El Idrissi

Eminent Théologien et Membre du Parlement marocain

Sheikh Abouzaid El Idrissi est né au Maroc en 1960. C’est un homme politique islamiste, prédicateur et intellectuel marocain. Il est l’un des principaux théoriciens de Harakat al-Tawhid wal Islah (le Mouvement Réforme et Unité). Il est actuellement membre du Parlement pour le Parti Justice et Développement et a été réélu pour plusieurs mandats successifs. Il a été membre de plusieurs commissions parlementaires : la commission sur les secteurs de production, la commission sur les secteurs sociaux puis la commission sur la justice et la législation. Il a été professeur adjoint à la Faculté des Arts et des Sciences humaines, Département de Langue arabe, et a enseigné la grammaire arabe, la philologie et l’introduction à la linguistique.

 

Dr Mohamed El-Moctar Shinqiti

Professeur agrégé d'éthique et d'Islam politique

Le Docteur Mohamed El-Moctar est professeur adjoint d’éthique politique au Centre de Recherche sur la Législation Islamique et l’Ethique (CILE). Ses recherches universitaires portent sur la pensée politique et l’éthique islamiques et sur l’histoire du sectarisme dans les sociétés musulmanes. Il a enseigné l’exégèse coranique (tafsir) et la grammaire arabe à l’Université Al-Iman (Yémen) et enseigne actuellement l’histoire des religions à la Faculté d’Etudes islamiques du Qatar (QFIS) à Doha. Il est notamment l’auteur, en langue arabe, de : Le mouvement islamique au Soudan (Londres, 2002) ; Les dissensions politiques parmi les Compagnons du Prophète (Damas, 2004) ; Fatwas politiques : Conversations sur la religion et la politique (Djeddah, 2006) ; Les plus grands esprits musulmans du vingtième siècle (Damas, 2011) ; Intersection et superposition des identités dans le contexte arabe ; Muhammad Abdellah Draz : un philosophe du Saint Coran ; Blessures de l’âme (un recueil de poèmes). Et en langue anglaise : « L’impact des croisades sur les relations entre sunnites et chiites » (thèse de doctorat en histoire des religions à Texas Tech University) ; « Saladin dans les mémoires sunnites et chiites », chapitre dans l’ouvrage dirigé par Nick Paul et Suzanne Yeager, Croisades et mémoire : mythe, image et identité (John Hopkins University Press, 2012) ; « Premières perceptions des musulmans par les Américains » et « Une douloureuse quête de Dieu : le moment précédant la conversion chez Saint-Augustin et Al-Ghazali » deux articles publiés dans le Journal de l’individu et de la société (birey ve toplum), Turquie. La plupart de ses ouvrages en arabe ont été traduits et publiés en langue turque (éditions MANA, Istanbul). Il intervient régulièrement sur la chaîne de télévision Al-Jazeera et sur son site internet (www.aljazeera.net), où il a publié plus de 400 articles d’analyse en arabe et en anglais. Pour voir ses podcast vidéos, cliquez ici.

 

Dr Jerome Drevon

Dr. Jérôme Drevon est chercheur associé auprès du Fonds National Suisse de la Recherche Scientifique (FNS) et rattaché à l'École Gouvernementale de Blavatnik (BSG), qui relève de l'Université d'Oxford. Ses recherches portent essentiellement sur les guerres civiles, les questions politiques litigieuses et la violence politique. À cet égard, il a élaboré un programme de recherche novateur autour de la violence armée s'appuyant sur les institutions, la théorie des mouvements sociaux et l'analyse des réseaux sociaux. De plus, il encourage la compréhension directe entre les acteurs armés non-étatiques en menant des recherches concrètes sur le terrain et des entrevues. Nous lui devons notamment de nombreuses recherches sur les groupes salafistes djihadistes égyptiens et syriens, ainsi que des interviews menées avec bon nombre de leurs dirigeants et de leurs membres. Ces recherches ont été publiées dans de nombreuses revues académiques et sous forme de chapitres de livres. Actuellement, il achève la rédaction d’un ouvrage sur la gestion des stratégies djihadistes en se fondant sur sa thèse de doctorat consacrée aux groupes islamiques et djihadistes égyptiens (al-jama'a al-islamiyyah et jama'at al-jihad, qui est également connu sous le nom de "djihad islamique égyptien").

 

3e PANEL: Conséquences de la Violence et Paix Injuste

 

Dr Rajai Ray Jureidini

Professeur en Migration, droits de l'Homme et Éthique

Le Docteur Ray Jureidini a récemment été nommé Professeur et Directeur de Recherche sur l’éthique des migrations au CILE. Il a grandi en Australie où il a suivi un cursus de sociologie industrielle et économique à l’Université Flinders d’Australie du Sud. Il a obtenu sa licence en 1977 avec comme spécialités la sociologie et la psychologie ; son master en sociologie avec mention très bien en 1979, avec un mémoire de recherche sur les coopératives de production ; puis son doctorat avec une thèse intitulée « Les valeurs morales dans la vie économique : étude de cas sur l’assurance-vie et la pension de vieillesse » (1987). Ses recherches portent sur les migrations, les droits humains et les droits des travailleurs, le trafic d’êtres humains, la discrimination fondée sur le genre, le racisme et la xénophobie. Il a été dans les années 1990 co-fondateur et vice-président du Conseil arabe d’Australie institué pour lutter contre le racisme anti-arabe en Australie, ainsi que le fondateur et le rédacteur en chef de la Revue d’études arabes, islamiques et moyen-orientales. Après avoir enseigné la sociologie dans cinq universités australiennes, il a passé six ans à l’Université américaine de Beyrouth à partir de 1999 et y a entrepris des recherches et des publications sur les atteintes aux droits humains sur les employés domestiques migrants au Liban. A partir de 2005 il est devenu directeur, à l’Université américaine du Caire, du Centre d’Etudes sur les questions des migrations et des réfugiés. De 2011 à 2014 il est retourné au Liban à l’Institut d’Etudes sur les migrations de l’Université américaine de Beyrouth. En 2012-2013 il a été pendant un an consultant du programme de protection des travailleurs migrants à la Fondation du Qatar à Doha, où il a contribué à établir les principes de la Fondation du Qatar pour la protection des travailleurs migrants chez les contractants et les sous-traitants et réalisé un rapport sur le recrutement de la main-d’œuvre pour le Qatar. Pour voir ses podcast vidéos, cliquez ici.

 

Dr Abdulfattah S. Mohamed

Dr. Abdulfattah S. Mohamed travaille depuis plus de 26 ans dans divers domaines qui vont des grandes entreprises aux organisations internationales, ONG et institutions gouvernementales au Royaume-Uni, en Suisse, au Qatar, en Afrique et au Moyen-Orient. Sa carrière professionnelle se distingue par l'adoption d'approches interdisciplinaires destinées à contribuer à relever les défis socio-économiques et mondiaux récents, tels que l'extrémisme violent, les conflits et ainsi que différents défis mondiaux complexes. D’autre part, Dr. Mohamed a travaillé comme consultant auprès de certains gouvernements, institutions et ONG, comme l'Organisation de la Coopération Islamique, la Banque Islamique de Développement et la Fondation Cordoue de Genève, entre autres. En sa qualité de directeur d'une ONG internationale basée à Londres, il a contribué à la mise au point d'une nouvelle approche pour établir un dialogue entre les jeunes musulmans et les organismes d'application de la loi au Royaume-Uni et en Europe, dans le but d'accorder le travail des ONG humanitaires aux cadres et systèmes humanitaires internationaux. Dr. Mohamed a également contribué à la conception et au pilotage de la Stratégie d'Aide Étrangère de l’État du Qatar. En outre, il a été désigné conseiller thématique indépendant pour le Sommet Humanitaire Mondial et nommé conseiller scientifique auprès de l'État du Qatar, en charge de superviser les Objectifs de Développement Durable (ODD) et le financement des processus de développement prévus. Récemment, il a été nommé conseiller auprès du ministre d'état aux affaires étrangères qatarien et conseiller auprès de l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour les affaires humanitaires. Dr. Mohamed est titulaire d’une licence ès sciences appliquées en génie industriel et recherche opérationnelle de l'Université du Roi Fahd en Arabie Saoudite, d’une maîtrise ès sciences de gestion, et d’un doctorat en sciences politiques obtenu à l'Université de Sheffield, au Royaume-Uni.

 

Dr Ali Mohamed Al Sawa

Le Dr Ali Mohamed Al Sawa est professeur de droit comparé. Diplômé de l'Université d’Al-Azhar en 1978, il a exercé en tant que professeur respectivement à l’Université de Jordanie, à l’Université Yarmouk de Jordanie et du Roi Saoud , en Arabie Saoudite , ainsi qu’aux universités du Koweït et de Sharjah (EAU). Il a également été doyen de la faculté de Charia à l’Université de Zarqa, vice-doyen de la Faculté de droit à l'Université de Jordanie, et Président du Département de la jurisprudence et des fondements islamiques à l'Université de Jordanie. Le Dr Ali M. Al Sawa est membre de l’Association d'Etudes islamiques, membre associé à l’Institut international de la pensée islamique (IIIT), et collabore aussi avec d'autres associations sociales. Il est l’auteur de nombre de recherches et d'articles scientifiques publiés, entre autres les suivants : l’Acte socialement bénéfique dans le droit civil jordanien, les règles du pardon et de la réconciliation en droit, l'aumône légale due sur les obligations islamiques (Zakat As-Sukuk), les Fonds de placement, les dispositions légales s’appliquant aux enfants et aux femmes engagés dans les guerres, entre autres les dispositions destinées à protéger les femmes et les enfants en temps de guerre. Le nombre total des travaux effectués dépasse 24 recherches. Quant aux autres réalisations du Dr Ali M. Al Sawa, il y a lieu de citer la supervision du projet de vulgarisation et de diffusion de la jurisprudence islamique, en cours de publication à Dar Al-Manhal (Jordanie), en 25 volumes et ciblant les catégories des jeunes fréquentant les lycées et les universités.

 

Dr Dana Olwan

Dr Dana M. OLWAN est maître-assistante à l'Institut Doha pour les études supérieures (DIGS) où elle enseigne la sociologie et l'anthropologie; elle est également maître-assistante spécialisée en études des femmes et du genre à l'Université de Syracuse (Etat de New York). Se fondant sur les différences d’ordre géopolitique et raciale, ainsi que sur les pédagogies féministes, les recherches du Dr Dana portent sur les théories féministes de la violence liée à l’appartenance sexuelle, de même que sur les solidarités existant à cet égard.

Postez vos commentaires

Your email address will not be published*

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.