Sh. Abdelfattah Mourou

Cheikh Abdelfattah Mourou est né en Tunisie en 1948 et a quatre enfants. Il est le premier vice-président de l'Assemblée des représentants du peuple depuis 2014. Cheikh Mourou est diplômé de l'Université de Tunis en 1970 où il a étudié le droit. Il a fut juge jusqu'en 1977 avant de remettre sa demission pour se consacrer à son activité d’avocat. Cheikh Mourou est l'un des hommes politiques et prédicateurs les plus en vue en Tunisie et l'un des fondateurs d’un des premiers mouvements islamiques dans le pays. Il fut arrêté en 1991 et passa deux ans en prison. Après sa libération, il se retire de la vie politique jusqu'au renversement du régime de Zine El Abidine Ben Ali lors de la révolution tunisienne en janvier 2011 qui donnera naissance au “Printemps Arabe”. Il revint alors sur la scène politique et est nommé vice-président du Parti Ennahdha (Parti du Mouvement de la Renaissance). Il participe aux élections législatives de 2014 en Tunisie et obtient un siège à l'Assemblée des représentants du peuple.

Cheikh Abdelfattah Mourou parle français, allemand et arabe. Il a beaucoup voyagé, que ce soit pour des missions officielles, des séminaires ou des conférences où son éloquence, sa spiritualité et sa culture générale ont toujours été appréciées. Il est également très connu du public tunisien suite à ses nombreuses participations à des émissions télévisées ou à la radio. Selon lui, le mouvement islamique en Tunisie - comme d'autres mouvements islamiques qui ont été portés au pouvoir par les urnes dans d'autres pays - devraient davantage se concentrer sur la nécessité de préserver la pluralité politique et démocratique, le meilleur rempart selon lui pour éviter la pensée unique voire la dictature.