Dr Mulki Al Sharmani

La Docteure Al-Sharmani a fait des études d’anthropologie et obtenu son doctorat de l’Université John Hopkins (Etats-Unis) en 2005. De 2005 à 2010, Dr. Al-Sharmani a été enseignante et chercheure à l’Université américaine du Caire (Egypte). De 2010 à 2011, elle a été chercheure à l’Institut d’Etudes Avancées d’Helsinki, Université d’Helsinki. Elle travaille actuellement à deux projets de recherche de l’Académie de Finlande, intitulés : « Le féminisme islamique : tradition, autorité et herméneutique » et « Les mariages musulmans transnationaux en Finlande : bien-être, droit et genre ». Les recherches de la Docteure Al-Sharmani portent sur deux domaines qui se recoupent. Le premier est la relation entre la tradition interprétative islamique, le droit musulman moderne de la famille et les normes musulmanes relatives au genre. Son travail dans ce domaine s’intéresse à la manière dont la tradition interprétative islamique est comprise, contestée et utilisée dans les processus modernes de législation et de pratique juridique et dans l’élaboration des discours religieux dominants. Depuis 2011, cette démarche la conduit à examiner les projets épistémologiques entrepris par des chercheures/activistes musulmanes de différents pays du Nord et du Sud ; ces projets se placent dans un rapport critique aux sciences religieuses islamiques en abordant les deux questions du genre et de la réforme méthodologique. L’autre domaine de recherche de la Docteure Al-Sharmani concerne les diasporas modernes et la vie familiale transnationale. Elle s’intéresse à la manière dont le « transnational » se constitue et se vit dans la vie familiale des migrants, ainsi que la manière dont le mariage et la vie de famille deviennent des champs sociaux où les normes religieuses et culturelles sont négociées et remodelées. Elle est actuellement chercheure à l’Académie de Finlande et maître de conférences à la Faculté de Théologie de l’Université d’Helsinki (Finlande).